Le gratin mondial au rendez-vous de la CERATIZIT Challenge by La Vuelta 21

26 août 2021 - 15:00 [GMT + 2]

© A.S.O./Gautier Demouveaux

La 7e édition de la CERATIZIT Challenge by La Vuelta 21 s’annonce sous les meilleurs auspices, du 2 au 5 septembre, entre la station de montagne Cabeza de Manzaneda et Saint-Jacques-de-Compostelle. L’épreuve par étapes la plus fameuse du calendrier espagnol, qui propose cette année un programme complet en Galice, avec deux étapes de moyenne montagne, un contre-la-montre en côte et une étape de plaine, a séduit les stars mondiales du peloton féminin, à en croire par la liste des engagées.24 équipes ont envoyé leur bulletin, pour un total de 143 concurrentes attendues au départ.

Trois très grands noms se dégagent, ceux des trois premières au classement mondial UCI : Annemiek van Vleuten (Movistar Team Women), Anna van der Breggen (Team SD Worx) et Elisa Longo Borghini (Trek-Segafredo), soit, dans l’ordre, la championne d’Europe sur route et actuelle leader de l’UCI Women’s WorldTour qui vient de remporter, dans la foulée de son titre olympique contre la montre, la Donostia San Sebastian Klasikoa Women et le Ladies Tour of Norway, la championne du monde qui se rapproche de sa fin de carrière programmée au terme de la saison en cours, et la championne d’Italie, médaillée de bronze de la course sur route des Jeux Olympiques de Tokyo.

© A.S.O./Gautier Demouveaux

La double tenante du titre, Lisa Brennauer (CERATIZIT-WNT Pro Cycling Team), tentera la passe de trois même si le parcours, cette année, présente des caractéristiques différentes des éditions conclues dans les rues de Madrid. Trois autres membres du top 10 mondial (soit 7/10 au total) sont annoncées : Cecilie Uttrup Ludwig (FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope), Lotte Kopecky (Liv Racing), Katarzyna Niewadoma (Canyon//SRAM). L’avenir s’écrira aussi sur les routes de Galice puisque les deux premières jeunes de l’UCI Women’s WorldTour sont alignées : la Néo-Zélandaise Niamh Fisher-Black (SD Worx), qui a terminé meilleure jeune de trois courses par étapes cette année (Vuelta a Burgos Féminas, Giro d’Italia et Ladies Tour of Norway), et la championne de France Elite Evita Muzic (FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope).

On retrouvera des concurrentes d’horizons aussi divers que le Japon avec Eri Yonamine (Tibco-Silicon Valley Bank), l’Australie avec Amanda Spratt à la tête d’une forte équipe BikeExchange, la Hongrie avec Kata Blanka Vas (SD Worx), les Etats-Unis avec Coryn Rivera (DSM), le Mexique avec Katia Martinez (Eneicat-RBH Global-Martin Villa), la Colombie avec Paula Patiño(Movistar Team Women), Chypre avec Antri Christoforou (Women Cycling Sport).

La CERATIZIT Challenge by La Vuelta 21 est également source de grande motivation pour les cyclistes espagnoles, emmenées par la championne nationale (sur route et contre la montre) Mavi Garcia (Alé BTC Ljubljana). Ane Santesteban(Team BikeExchange), Sheyla Gutiérrez et Lourdes Oyarbide (Movistar Team Women) risquent d’être accaparées par le travail au service de leurs leaders tandis que l’épreuve représente une grande opportunité de s’illustrer pour les autres formations du pays, invitées à participer : Massi-Tactic Women Team, Eneicat-RBH Global-Martin Villa, Women Cycling Sport, Rio Miera-Cantabria Deporte, Laboral Kutxa-Fundacion Ciclista Euskadi et Team Farto-BTC.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur Madrid Challenge