Que des championnes au bout du chemin !

5 septembre 2021 - 15:07 [GMT + 2]

La championne de Belgique Lotte Kopecky (Liv Racing) a devancé la championne d’Italie Elisa Longo Borghini (Trek-Segafredo) dans un rush fantastique qui a conclu la 7e édition de la CERATIZIT Challenge by La Vuelta 21 dans le cadre majestueux de Saint-Jacques-de-Compostelle où la championne d’Europe Annemiek van Vleuten (Movistar) a validé une suprématie acquise la veille. Au classement général final, la Hollandaise devance les Suissesses Marlen Reusser (Alé BTC Ljubljana) et Elise Chabbey (Canyon//SRAM).

« Je savais qu’un final comme celui d’aujourd’hui me conviendrait, c’est pourquoi mon équipe a bouché le trou sur les échappées, a commenté la lauréate du jour Lotte Kopecky. Voilà une victoire qui me donne une grande motivation. »

Dès le départ de As Pontes, où 107,4km de course attendaient les concurrentes après trois jours à batailler du côté de la station de montagne de Manzaneda, l’équipe Movistar a montré qu’elle entendait garder son emprise sur l’événement en imprimant un rythme soutenu qui a rapidement réduit le peloton à une cinquantaine d’unités. Sara Martin (Movistar) a pris les devants au 12e kilomètre mais c’est au bout d’une heure de course qu’un groupe de treize échappées s’est constitué avant d’être réduit à quatre : Leah Thomas (Movistar), Shirin van Anrooij (Trek-Segafredo), Alena Amialusik (Canyon//SRAM) et la championne du monde Anna van der Breggen (SD Worx) qui n’a rien perdu de sa détermination à l’approche de sa retraite sportive (à la fin de cette saison).

Le suspense est resté entier jusqu’au final dès lors que le peloton pointait à 1’10’’ du quatuor de tête à 20km de la fin de l’épreuve. Leah Thomas a continué à épuiser ses adversaires, dans un jeu tactique destiné à favoriser les desseins d’Annemiek van Vleuten, en s’isolant à 10km de l’arrivée. Elle comptait encore 15’’ d’avance sous la flamme rouge du dernier kilomètre, mais le final en montée avantageait celles qui avaient su attendre leur heure et c’est ainsi que Lotte Kopecky, déçue d’être restée au pied du podium des Jeux Olympiques (4e de la course sur route), a refait surface dans le gratin du cyclisme mondial, empochant par la même occasion le classement par points de la CERATIZIT Challenge by La Vuelta 21.

« Je voulais juste rallier l’arrivée sans encombre et j’espérais aussi que mes coéquipières prennent les échappées, a conclu Annemiek van Vleuten de son heureux déplacement en terre galicienne. J’adore courir en Espagne. C’était une belle course, très vallonnée, ce qui était important pour moi et pour mon équipe. On peut être satisfaites de la manière avec laquelle nous avons couru. »

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur Madrid Challenge