Marlen Reusser a gardé la forme olympique

2 septembre 2021 - 16:31 [GMT + 2]

Vice-championne olympique contre la montre (entre les Hollandaises Annemiek van Vleuten et Anna van der Breggen), puis quatrième du Ladies Tour of Norway et deuxième du SIMAC Ladies Tour depuis les Jeux de Tokyo, la Suissesse Marlen Reusser a exploité sa forme persistante pour remporter la première étape de la CERATIZIT Challenge by La Vuelta 21 par le biais d’une échappée à quatre dont elle a su s’extirper au bon moment.  

Les 137 concurrentes de la 7e édition de la CERATIZIT Challenge by La Vuelta se sont élancées de la station de montagne de la Manzaneda pour une première étape de 117,8 kilomètres. D’emblée, elles ont forcé l’allure mais sans que les escarmouches se transforment en échappée jusqu’au moment où Pauliena Rooijakkers (Liv Racing), Marlen Reusser (Alé BTC Ljubljana), Elise Chabbey (Canyon//SRAM Racing), Lucy Kennedy (Team BikeExchange) et Erica Magnaldi (CERATIZIT-WNT Pro Cycling) ont trouvé l’ouverture après une première heure de course disputée à 42,9km/h. Une fois Coryn Rivera (Team DSM) arrivée en renfort au km 65 alors que le peloton pointait à 1’15’’, le groupe de six en tête s’est avéré être parti pour de bon.  

Le peloton principal, mené par les formations Movistar et SD Worx, a accusé un retard maximum de 2’15’’ à 29km de l’arrivée puis l’avant-course s’est réduit à quatre unités dès lors que Lucy Kennedy et Erica Magnaldi n’ont pas tenu le rythme. La collaboration en tête d’épreuve est restée pleine et entière, si bien qu’au panneau des 10km manquant avant l’arrivée, l’écart oscillait toujours autour des deux minutes, le terrain de la partie finale de l’étape étant plus favorables aux fugitives.  

Désireuse d’éviter un sprint face à Coryn Rivera, qui aurait probablement souri à l’Américaine, Marlen Reusser s’est isolée dans les tout derniers kilomètres pour exhiber son maillot de championne de Suisse sur la ligne d’arrivée d’A Rúa vingt-deux secondes avant ses anciennes compagnes d’aventure. Avec 1’58’’ d’avance au classement général sur les grandissimes favorites Annemiek van Vleuten, Elisa Longo Borghini, Anna van der Breggen et Kasia Niewadoma, elle peut aborder les prochaines étapes avec une certaine sérénité mais elle n’a pas caché que, malgré ses dispositions pour l’effort solitaire, elle n’était pas particulièrement confiante de conserver son avance lors du contre-la-montre en côte de vendredi, sa victoire surprise suffisant pour l’instant à son immense bonheur.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur Madrid Challenge